En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies

LUTTER CONTRE LES NUISANCES LUMINEUSES A L'ECHELLE D'UN TERRITOIRE

Webinaire

______

La pollution lumineuse est sans doute la moins connue des nuisances liées à l'activités humaine, alors que de très nombreuses études démontrent une perturbation considérable des milieux naturels par ce biais. La lumière artificielle agit au moment le plus propice à l'activité du monde vivant (30 % des vertébrés et 65 % des invertébrés sont en tout ou partie nocturnes) et impacte également dans une grande mesure l'espèce humaine ainsi que le climat.

En effet, la lumière artificielle impacte très largement la santé humaine en perturbant l’horloge interne calée sur des rythmes circadiens. En 40 ans, il y a eu une augmentation de 2%/an de la lumière sur la planète ce qui a causé une perte de 2h de sommeil pour la population. La pollution lumineuse est enfin un enjeu brûlant de gaspillage énergétique puisque l’Ademe estime que l’éclairage public représente environ 42 % de la consommation d'électricité des collectivités territoriales et environ 20% de leur facture énergétique. Pour répondre à ces enjeux et limiter la pollution lumineuse, une règlementation existe en France depuis la loi Grenelle II et a été renforcée en 2018. Son application est néanmoins anecdotique.

À l'échelle des territoires, les politiques publiques peuvent intégrer la lutte contre la pollution lumineuse afin d'agir de manière efficace à sa résorption. Comment dès lors faire émerger une "trame noire", complémentaire et nourrie par les autres trames préexistantes (verte, bleue, brune etc.) ? Comment le faire dans une des régions les plus impactées par la pollution lumineuse en raison de la densité de son habitat et de son activité économique ?

FNE Ile-de-France a organisé une table ronde afin de donner quelques réponses à ces questions et de distiller de bonnes pratiques à cet égard. L’objectif de cet événement est d’informer les décideurs et les acteurs territoriaux et de susciter des volontés d’agir en faveur de la trame noire. Ils visent aussi à mobiliser les partenaires concernés pour travailler en synergie.

Programme Trame Noire 44.png

Intervenants :

  • Pierre Brunet (FNE)
  • Romain Sordello (Muséum National d’Histoire Naturelle)
  • Jean Jacques Boussingault (Président) et Lucie Gandon (chargée de mission Energie et Plan Climat), du PNR du Gâtinais français
  • Betty Houguet (chargée de mission Energie au PNR de la Haute Vallée de Chevreuse)
  • Stéphanie Longa (Chargée de mission Trames écologiques au PNR du Vexin français)
  • Jean-Noel Tepie (Chargé de Mission Qualité de l'Air et Transition Ecologique) et Alice DUQUESNOY-MITJAVILA (Chargée de Mission Espaces Naturels) – Communauté d’agglomération de Marne-et-Gondoire
  • Mickael Touzain (IPR)

Lire le compte-rendu complet de la table-ronde

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter